Lorsque vous souscrivez un prêt immobilier auprès d’une banque, celle-ci vous impose systématiquement de souscrire également une assurance emprunteur. En cas de défaillance de votre part (accident, maladie, chômage), c’est cette assurance qui honorera le paiement de vos échéances ou remboursera tout ou partie du capital restant dû sur votre crédit. Pour savoir l’essentiel sur l’assurance de prêt, lisez ce qui suit…

1. Vous pouvez souscrire une assurance ailleurs qu’auprès de votre banque

Qui dit prêt immobilier dit aussi assurance emprunteur. En effet, bien qu’aucune disposition légale ne vous oblige à la souscrire, l’assurance emprunteur est indissociable du prêt immobilier. Et il n’est pas un établissement de crédit qui ne l’exige. Mais depuis 2010, la loi Lagarde vous autorise à préférer au contrat d’assurance groupe que vous proposera la banque ayant financé votre projet immobilier, un contrat individuel dont les garanties seraient plus adaptées à votre profil. Pour que la banque valide cette délégation d’assurance, votre contrat individuel d’assurance de prêt devra toutefois présenter un niveau de garanties équivalent au contrat d’assurance groupe que vous avez refusé de souscrire auprès d’elle.

2. Changer d’assurance emprunteur permet de réaliser des économies

Souscrire une assurance emprunteur auprès d’un assureur plutôt qu’auprès de la banque ayant financé votre achat immobilier peut vous permettre, tout en bénéficiant du même niveau de garanties, de profiter de cotisations mensuelles réduites. En effet, contrairement à l’assurance de groupe dont les tarifs sont négociés mais mutualisés, la délégation d’assurance permet de profiter de garanties mieux adaptées à votre profil : âge, état de santé, hygiène de vie, situation professionnelle, montant et durée du prêt, quotité (répartition de l’assurance entre les co-emprunteurs). Pour bénéficier des meilleurs tarifs mais aussi de la meilleure couverture possible, faites appel aux services d’un courtier. En faisant jouer la concurrence entre les assureurs, il vous aidera à troquer votre contrat actuel contre un autre plus compétitif car mieux adapté à votre situation.

3. Il est possible de changer, chaque année, d’assurance emprunteur

La loi Bourquin vous permet désormais de résilier annuellement l’assurance qui couvre votre prêt immobilier. Chaque année, deux mois minimum avant la date anniversaire de souscription de votre contrat d’assurance emprunteur, il vous suffit d’adresser à votre banque/assureur votre demande de résiliation accompagnée des conditions (certificat d’adhésion, fiche standardisée d’information) du nouveau contrat. Pour qu’il « annule et remplace » le précédent et soit accepté par la banque, le nouveau contrat d’assurance de prêt devra toutefois présenter un niveau de garanties équivalent.
>  Voir toutes mes News