Il n’y a pas que les humains qui tombent malades : les animaux aussi ont leurs soucis de santé et leurs visites obligatoires chez le docteur. Souscrire à une mutuelle pour chiens, chats, ou autres est une pratique encore peu courante en France, mais elle tend à se développer.

Les conditions : race et âge en tête

L’âge et la race sont les principaux critères étudiés par les assurances pour assurer un chien : la plupart des compagnies n’acceptent que les animaux âgés de trois mois à 10 ans. Mais ce ne sont pas les seuls. Par exemple, pour les chiens utilisés dans le cadre professionnel, une garantie spéciale supplémentaire s’impose. L’état de santé de l’animal est lui aussi pris en compte, et si ses vaccins ne sont pas à jour ou qu’il souffre d’une maladie chronique, héréditaire ou congénitale, la plupart des organismes refuseront de l’assurer. Ils imposent d’ailleurs un délai de carence afin d’éviter les abus et fraudes. Des conditions comparables s’appliquent pour les chats.

Les garanties : lisez le contrat !

Parmi les dépenses médicales qui peuvent être prises en charge par un contrat d’assurance santé pour un animal, on compte notamment les honoraires des vétérinaires, les frais d’hospitalisation, les frais médicaux tels que les radios et analyses de sang, le coût des médicaments ou encore les frais d’obsèques. Mais bien sûr, tous les contrats ne sont pas égaux : à vous de les lire attentivement et de choisir celui qui convient le mieux à votre budget et à votre animal. Pensez aussi que les remboursements annuels sont souvent soumis à un plafond, renseignez-vous sur le montant de celui-ci avant de signer. 

Combien ça coûte ?

Entre 10 et 35 euros par mois pour un chien, entre 7 et 20 euros pour un chat : c’est ce qu’il vous en coûtera en moyenne pour que votre animal de compagnie bénéficie d’une assurance santé. Il existe trois niveaux de polices : les moins chères qui ne remboursent que les interventions les plus coûteuses, les intermédiaires qui couvrent les maladies bénignes, et les plus complètes qui peuvent revenir à 100 euros par mois et couvrent toutes les interventions, même les actes de prévention (vermifuge, vaccination). Côté NAC (nouveaux animaux de compagnie), les tarifs varient en fonction de l’animal : furet, lapin, mygale…
>  Voir toutes mes News