Louer une voiture : rien de plus facile à l’ère d’Internet. Là où cela se complique, c’est lorsqu’il s’agit de l’assurer. Quelles garanties faut-il prendre absolument ? Quelles sont celles qui sont incluses avec votre carte de crédit ? Les réponses ici.

Les assurances minimales

La seule assurance obligatoire lorsque vous louez une voiture est l’assurance responsabilité civile du conducteur, qui est en principe comprise dans le prix de la location. Elle prend en charge les dommages causés à des tiers (par exemple un autre automobiliste ou un piéton) lorsque vous êtes responsable de l’accident. En revanche, elle ne couvre pas les dommages corporels que vous pourriez subir dans ce cas, ni les dommages causés à votre véhicule de location. La conclusion, c’est que vous pouvez vous contenter de cette assurance si vous êtes certain de ne pas provoquer vous-même d’accident ou accrochage, un pari qui peut s’avérer risqué.

Les options

Plusieurs assurances facultatives peuvent vous être proposées au moment de la signature du contrat de location, qui vous éviteront de payer la franchise en cas de dommage. Ainsi, pour mieux couvrir les personnes et bagages transportés, vous pouvez opter pour une Personal Accident and Baggage Insurance ou, si vous craignez un vol, pour l’option Theft Protection. L’une des assurances utiles est le Collision Damage Waiver, qui permet le rachat partiel de la franchise dommage. Toutes ces options font bien sûr grimper les prix, mais en cas de pépin, elles peuvent vous sauvez la mise. Alors à vous de faire les calculs !

Attention aux doublons

Si vous avez souscrit avant de partir une assurance voyage ou que vous payez la location avec une carte de crédit, il se peut que vous soyez déjà couvert pour certaines des options que vous proposera le loueur. Ainsi, certaines cartes de crédit comprennent une garantie véhicule de location qui couvre les réparations de la voiture. Toutefois, si les dommages dépassent un certain montant, le reste risque de rester à votre charge, rien ne vous empêche donc d’opter pour un supplément qui couvrira ces frais en cas d’accident. Avant de signer, relisez bien vos contrats et n’hésitez pas à contacter vos assureurs pour savoir exactement ce dont vous bénéficiez déjà.

Les exclusions

Certains contrats ne vous couvrent pas dans des cas particuliers. L’un des grands classiques est l’âge : si vous avez moins de 21 ans, il se peut qu’on refuse de vous louer un véhicule, ou que l’on accepte uniquement si vous payez davantage. Il en est de même pour les seniors. Il existe d’autres situations qui demandent votre attention : ainsi, vous pouvez être assuré pour un pneu crevé sauf si vous empruntez un chemin de graviers, ou encore vous voir refuser un remboursement si vous causez des dommages au véhicule à cause d’une mauvaise évaluation (un toit de caravane abimé sous un tunnel car vous ne maîtrisiez pas la hauteur du véhicule par exemple).
>  Voir toutes mes News