Un accident domestique grave toutes les 3 minutes en France : un chiffre qui a de quoi faire froid dans le dos ! Surtout sachant que les réflexes pour éviter ce type de mésaventures sont assez simples à acquérir.

 Que sont les accidents de la vie courante ?

Ils provoquent plusieurs centaines de milliers d’hospitalisations et plus de 20 000 décès en France chaque année. Les accidents de la vie courante peuvent survenir chez soi ou à l’extérieur. Ils se produisent le plus souvent à la maison, sur une aire de sport et jeux ou dans une zone de transport. L’un des plus courants : la chute, généralement due à un manque d’attention ou à des objets usuels comme les tapis ou les meubles. Il peut aussi s’agir de coups ou de blessures telles que les coupures. Les enfants et les personnes âgées sont considérés comme des populations à risques.

Les bons réflexes

Quelques gestes simples permettent d’éviter les catastrophes tout comme les blessures plus bénignes. Par exemple, il suffit pour réduire le risque de brûlure de poser les casseroles sur la cuisinière avec les poignées tournées vers l’intérieur plutôt que l’extérieur, ou encore d’enfermer dans des placards trop hauts pour l’enfant les produits toxiques. 5 réflexes à adopter : ranger les produits pour éviter les intoxications et étouffements, apprendre à nager pour éviter les noyades, prendre toutes les précautions nécessaires pour prévenir les brûlures, rester à proximité pour empêcher les chutes, adopter les gestes de premier secours. C’est dans la cuisine que surviennent la plupart des accidents domestiques, notamment pour les enfants de 1 à 4 ans. 

Eduquer les enfants

Les enfants sont donc des personnes à risques pour les accidents de la vie courante. Il est donc important de les éduquer et de leur faire acquérir ces réflexes qui sauvent. Attitude prévention a mené un sondage sur le sujet qui révèle que 87 % des parents ont déjà eu un comportement à risque devant leurs enfants et que 68 % l’expliquent par l’absence de danger perçu. Des attitudes qui représentent non seulement un risque sur le moment, mais qui ne font pas passer le bon message aux enfants, susceptibles de répéter ces comportements. L’association a donc lancé une campagne de sensibilisation sur la transmission des bons gestes. 
>  Voir toutes mes News