Votre état de santé évolue avec l’âge, il semble donc logique d’adapter vos contrats en conséquence. Parmi les critères de choix se trouvent le prix et les services inclus. Suivez le guide pour savoir comment vous décider.

Faut-il changer de mutuelle à la retraite ?

Lorsque vous partez à la retraite, si vous étiez salarié et que vous disposiez d’une complémentaire santé avec votre entreprise, l’assureur doit vous proposer un contrat avec des garanties similaires sans augmenter le tarif de plus de 50 % (mais attention, pensez à la part de l’employeur !). Devez-vous opter pour cette option ? Cela dépend : les tarifs sont souvent assez élevés, mais c’est parce que les garanties sont très intéressantes. À vous de voir si cela correspond à vos besoins. Sinon, vous pouvez décider d’aller voir ailleurs. L’avantage : vous pourrez davantage adapter les garanties en fonction de votre âge et de votre budget.

Vous êtes pris en charge à 100 % ?

Si vous souffrez d’une ALD (affection longue durée) de type diabète, insuffisance cardiaque, ou autre pathologie grave ou chronique, vous devriez bénéficier de la prise en charge à 100 %. 30 affections longue durée répertoriées sur le site de l’assurance maladie sont concernées. Vous vous dites que vous n’avez donc pas besoin de mutuelle ? Détrompez-vous. D’abord, le remboursement s’effectue sur le tarif conventionnel de la sécurité sociale, qui est rarement le tarif pratiqué dans les faits par les spécialistes en raison des dépassements d’honoraires. Si vous n’avez pas de mutuelle, ces frais seront à votre charge. De plus, certaines dépenses comme le forfait hospitalier, d’un montant de 20 euros par jour, peuvent aussi revenir à votre mutuelle.

L’aide complémentaire santé

Il s’agit d’une aide financière pour payer une complémentaire santé qui est attribuée sous conditions de résidence et de ressources. Pour en bénéficier, vous devez remplir ces conditions, mais aussi compléter un formulaire de demande que vous pouvez télécharger en ligne ou demander à votre caisse d’assurance maladie. Plusieurs pièces justificatives vous seront demandées, concernant notamment vos ressources. Si votre dossier est accepté, vos droits vous seront attribués pour un an et vous devrez déposer votre demande de renouvellement au moins deux mois avant la date d’échéance, sauf si vous avez droit au minimum vieillesse, auquel cas le renouvellement se fera automatiquement.
>  Voir toutes mes News