La garantie bris de glace est comprise dans les formules tous risques. Mais dans d’autres cas, en particulier si vous êtes seulement assuré au tiers, elle n’est pas incluse dans votre contrat de base. Si vous voulez être couvert, vous devez donc opter pour une extension.

Que comprend-elle ?

Les assureurs proposent des formules très variées pour la garantie bris de glace. Ainsi, en fonction de celle que vous choisissez, ne peut être couvert que le pare-brise, ou au contraire de nombreuses zones à risques comme la lunette arrière, les vitres latérales, les phares, les clignotants, le toit ouvrant, les rétroviseurs, etc. Il existe aussi des formules intermédiaires dans lesquelles seulement certains de ces éléments sont pris en charge. Le principe est le même pour les deux-roues : il se peut que seul le pare-brise soit couvert, ou d’autres parties comme le carénage. L’indemnisation peut concerner le remplacement de toute la surface endommagée ou, lorsque c’est possible, sa réparation.

À quoi faut-il faire attention ?

Parce que la garantie bris de glace peut être très différente en fonction des assureurs et des contrats, il est important de bien vérifier ce qui est couvert afin de choisir en fonction de vos besoins. Par exemple, certains contrats prévoient une prise en charge si les vitres concernées ont été endommagées au cours d’une tentative de vol, alors que dans d’autres, les dégâts provoqués dans ces circonstances ne sont pas couverts. Le montant de la franchise est aussi à étudier. Enfin, au moment de faire les réparations : l’assurance peut vous imposer de vous adresser à un réparateur agréé avec lequel elle aurait un partenariat.

Quelles démarches ?

Les démarches dépendent de la cause. Les deux causes les plus fréquentes de bris de glace sont les impacts de projectiles et le vandalisme. Dans le premier cas, vous avez cinq jours pour déclarer le sinistre. Dans le second, vous devez commencer par porter plainte, puis déclarer le sinistre à votre assurance dans les deux jours. La garantie bris de glace n’entrera en jeu que si les dommages sont exclusifs, c’est-à-dire si votre véhicule n’a pas été endommagé d’une autre façon. À noter que si cela n’entraîne pas de malus, les bris de glace répétés peuvent en revanche inciter votre assureur à augmenter le montant de la franchise ou à appliquer une surprime.
>  Voir toutes mes News